La Ribambulle a aimé Helmout et Anatole Latuile

"La bande d'Helmout , elle est trop cool"

Anatole Latuile

« Anatole Latuile est le Roi des gaffes. Á chaque fois qu’il planifie quelque chose, notre sérial gaffeur se retrouve dans une situation bien inconfortable. Ceci dit, rien ne l’arrête et il ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Le jeune garçon n’hésite pas à user du mensonge afin de duper la petite souris avec de fausses molaires ou encore, pour faire croire à ses copines de vacances qu’il a un frère jumeau, le fameux Christopher. D’ailleurs, vous connaissez le film Un fauteuil pour deux. Avec Anatole cela devient un maillot de bain pour deux. Et, que ne ferait-il pas pour obtenir à Noël, le dégominator. Une chose est sûre, Anatole ne s’en sortira pas aussi facilement. Ça va dégominer !
Pour imaginer et écrire toutes les bêtises du jeune Anatole, Anne Didier et Olivier Muller ont du, eux-mêmes, en faire beaucoup tant elles paraissent si plausibles. Les sketches se succèdent les uns derrière les autres sans que l’on s’en rende compte. Si ce n’est que les zygomatiques de vos enfants risquent d’être un peu douloureux après la lecture de ce septième tome d’Anatole Latuile. Soit dit en passant, c’est un bon moyen de se détendre après une grosse journée d’école.
Les facétieses du jeune garçon et de son meilleur copain, Jason Bombix, prennent place dans douze nouvelles saynètes mises en images, comme d’habitude, par Clément Devaux. Le dessinateur est tellement en phase avec son héros que l’on pourrait se demander s’il n’était pas avec le duo de scénaristes pour faire les mêmes
bêtises ! »

 

Helmout

« Avec Diego et Jean-Pierre, ses deux amis, Helmout vit une enfance normale. Il va à l’école, fait ses devoirs, n’hésite pas à faire des bêtises, et surveille même sa petite soeur Yumi de temps en temps avec plus ou moins de réussite. Le groupe de copains rêvent même d’une certaine reconnaissance à l’école. Ils aimeraient être les «Predators» plutôt que les «Trois nazes» comme les appellent Mario et sa bande de caïds. Enfin, tout est normal à ceci près que Diego est un ptérodactyle, Jean-Pierre un diplodocus et Helmout un tyrannosaure et que l’ensemble se déroule en pleine période du crétacé. Christophe Amalric et Bruno Madaule animent le quotidien d’Helmout et ses amis depuis 2010, déjà, dans le magazine Wapiti. Il était donc logique de voir un premier recueil des meilleurs gags, en une planche, de ce drôle de petit tyrannosaure apparaitre à la surface de la Terre. Organisées en quatre chapitres au titre des quatre saisons, les différentes saynètes s’égrainent avec beaucoup d’humour sous le trait amusé et amusant de Bruno Madaule (Les Zinzinventeurs). Beaucoup de thèmes sont abordés par Christophe Amalric. Mais, le scénariste cherche avant tout à sensibiliser son jeune public aux
problèmes écologiques. Ce qui est très drôle en soit car voir un tyrannosaure être soucieux des dégâts futurs causés par l’homme est assez inédit. Cependant, comme le dit si bien Helmout, pas de soucis, l’homme n’est même  pas encore une espèce«en voie d’apparition». »

 

http://la-ribambulle.com/lequipe/

 

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *