Petit compte-rendu d’Angoulême 2012

Né en 1977 à Hyères Jc Deveney suit des études d’histoire à Aix en Provence de lettres à Montréal et de terrasse à Montpellier avant de s’installer à Lyon en 2001. Il y entame Pitchusan sa première série et part à la recherche des nombreux autres auteurs cachés dans la ville. De sa rencontre avec Guillaume Martinez et Raf Sarfati naîtra L’épicerie Séquentielle l’association des auteurs de Bd lyonnais. À l’heure actuelle il en est toujours le secrétaire (en tailleur) et mène en parallèle ses activités d’auteur et de professeur de scénario aux arts appliqués.
1
Né en 1977 à Hyères Jc Deveney suit des études d’histoire à Aix en Provence de lettres à Montréal et de terrasse à Montpellier avant de s’installer à Lyon en 2001. Il y entame Pitchusan sa première série et part à la recherche des nombreux autres auteurs cachés dans la ville. De sa rencontre avec Guillaume Martinez et Raf Sarfati naîtra L’épicerie Séquentielle l’association des auteurs de Bd lyonnais. À l’heure actuelle il en est toujours le secrétaire (en tailleur) et mène en parallèle ses activités d’auteur et de professeur de scénario aux arts appliqués.

Quelques mots sur cette belle édition du festival d’Angoulême 2012, première pour BD Kids !

 

Vous avez été nombreux (et nombreuses !) à venir nous rendre visite sur le stand, et nos auteurs comme les membres de l’équipe ont été très sensibles à cette affluence. Nous espérons que vous aurez pu faire dédicacer vos séries préférées par leur dessinateur(trice), et peut-être découvrir et faire découvrir d’autres séries… Parmi les vrais succès de ce salon, « Grenadine et Mentalo », « Le journal de Julie », « Eddy Milveux », « Anatole Latuile », « Emile et Margot »… Et « Ulysse », bien sûr, qui a attristé bien des fans apprenant qu’il s’agissait d’un one-shot !

 

Le stand BD Kids le mercredi soir précédant l'ouverture du salon... Tout est prêt !

 

Benjamin Adam, dessinateur de "Ulysse", en dédicace sur le stand.

 

Devant ses admirateurs, Clément Devaux dédicace "Anatole Latuile".

 

Pour une première année, il semble que BD Kids ait été remarqué à la fois par le grand public et par beaucoup d’auteurs présents sur le salon. Le stand, avec son vert acidulé très « jeunesse », a remporté un vrai succès. Quelques aperçus (dans la bousculade…) pour ceux qui n’auraient pas pu se rendre sur place.

 

Ne poussez pas, il y en aura pour tout le monde !

 

Malheureusement, le Fauve jeunesse a été attribué à un album Dupuis, « Zombillénium » d’Arthur de Pins (par ailleurs excellent !). Qu’importe : nous espérons bien convaincre le jury l’année prochaine, na ! … Et c’est Grenadine, à l’honneur en haut de ce billet, qui le dit le mieux !

1 commentaire

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *